Accueil > Agenda / Actualités > Campagne de sensibilisation sur le brûlage des déchets verts dans les (...)

Air et climat

Campagne de sensibilisation sur le brûlage des déchets verts dans les Alpes-Maritimes, mettre en œuvre des alternatives au brûlage des déchets verts

Qu’est ce que les déchets verts ?

Les déchets verts sont les déchets végétaux constitués de feuilles, de tontes de gazon, de tailles de haies et d’arbustes, de résidus d’élagage, de déchets d’entretiens de massif.

Brûler les déchets verts, une pratique nocive

Le brûlage des déchets verts émet de nombreux polluants en quantités importantes, ce qui dégrade la qualité de l’air et a un impact sur la santé humaine. Cet impact peut être amplifié lorsqu’on associe d’autres déchets tels que les plastiques ou le bois traité.


« (photo : https://www.nicematin.com/vie-locale/a-t-on-le-droit-de-bruler-des-dechets-vegetaux-dans-son-jardin-270805). »

Le brûlage des déchets verts devient une importante source locale de pollution par les particules fines lorsqu’elle est associée à des conditions météorologiques et topographiques défavorables.

La topographie des Alpes-Martimes avec des vallons encaissés peut constituer un facteur aggravant de la pollution générée par le brûlage des déchets verts.

D’après une figure issue du Guide des bonnes pratiques « Alternatives au brûlage des déchets verts », Ademe, juin 2018

Des impacts sur la santé, l’environnement et le climat

Malgré une réglementation restrictive pouvant exposer les contrevenants à une amende, le brûlage à l’air libre des déchets verts perdure.
Cette pratique affecte non seulement la santé humaine, mais également l’environnement et le climat. Les conséquences économiques pour la société sont loin d’être négligeables.

  • L’exposition à la pollution de l’air contribue au développement de maladies chroniques telles que les cancers et les maladies cardiovasculaires, respiratoires ou neurologiques.
  • Cultures, bâtis, écosystèmes naturels et climat sont également affectés
  • Enfin, le brûlage des déchets verts à l’air libre émet également des gaz à effet de serre tels que le méthane et le dioxyde de carbone, qui jouent un rôle dans le dérèglement climatique.

Les alternatives au brûlage des déchets verts

Les multiples solutions alternatives ont de nombreux bénéfices pour la santé humaine et la qualité des sols de vos jardins. On peut citer :

  • le broyage consiste à transformer en copeaux (broyats) les résidus de taille et d’élagage d’arbres, de haies ou d’arbustes (déchets verts ligneux). Il s’agit d’une étape intermédiaire, qui précède souvent le paillage ou le compostage.
  • le paillage consiste à recouvrir le sol ou placer au pied des plantes de la matière végétale comme des déchets verts broyés ou de la tonte de pelouse. Le paillage protège, limite l’évaporation de l’eau et aussi le développement de plantes non désirables.
  • le compostage domestique : en tas dans un coin du jardin ou dans un composteur, c’est l’allié incontournable du jardinier. C’est un fertilisant de qualité et naturel pour toutes vos cultures et vos plantations.
  • le mulching : c’est une technique de tonte sans ramassage de l’herbe.

Fiches techniques pour en savoir plus sur le paillage et le compostage :

Des services près de chez vous

Un réseau de jardiniers impliqués dans le jardinage au naturel
Le CPIE des Iles de Lérins et Pays d’Azur organise chaque année l’opération « Bienvenue dans mon jardin au naturel » un week end de mi-juin 2019 dans plusieurs jardins des Alpes maritimes. En 2019, une deuxième session sera programmée à l’occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets les 23 et 24 novembre dont le thème porte sur les déchets des jardins.
Le principe est simple : « Bienvenue dans mon jardin au naturel » propose aux jardiniers amateurs de transmettre à leurs voisins et visiteurs leur pratique d’un jardinage au naturel, sans pesticides et leur montrent toutes les pratiques de compostage, paillage et broyage qui évitent le brûlage des déchets verts et la pollution de l’air.
Le CPIE accompagne les jardiniers amateurs volontaires pour les aider à accueillir le public, promouvoir leurs pratiques et faire de ce week-end un temps de partage privilégié. En cinq ans 24 jardins ont participé à cette dynamique.

Pour plus d’informations voici la page dédiée à cette opération et le site national du réseau des CPIE.


Votre avis nous intéresse, participez à notre enquête sur le brûlage des déchets verts

Dans le cadre de cette campagne de sensibilisation nous souhaitons mieux connaitre les pratiques des particuliers et les freins qui empêchent le recours aux alternatives au brûlage des déchets verts. Merci par avance de votre contribution. Questionnaire en ligne (anonyme)
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdDcbemvv6tqRk7eevgBJ3rCXqLKqNiZLsLZ4Iwu1T3XfxDfg/viewform



Bibliographie et ressources pour en savoir plus
Ce projet bénéficie du soutien financier de la Direction Régionale de l’Environnement, de L’Aménagement et du Logement (DREAL) Provence-Alpes-Côte d’Azur et concourt aux Objectifs de Développement Durable.
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0